Réalisation d’une petite couveuse

Réalisation d’une petite couveuse

24 mai 2020 11 Par Philippe

Rien de bien sorcier, il s’agit d’une « boite » réalisée en contreplaqué de 10 mm, d’un ventilateur et d’une plaque chauffante, d’un capteur de température et d’humidité et d’un système de régulation.

On trouve dans le commerce des régulateurs pour les couveuses d’œufs de poule à un prix inférieur que les composants nécessaires à la réalisation d’un régulateur. Donc on ne s’embête pas et on peut acheter tout fait. La série des régulateurs STC (par exemple le STC-3028) est très bien et coûte de l’ordre de 20 euros.

J’ai cette fois utilisé un kit différent qui pour un prix encore moins élevé contient la résistance, le ventilateur et les capteurs. Le régulateur contient également sa propre alimentation 220V, ce qui réduit les fils qui trainent.

La première étape est de réaliser l’enceinte de la couveuse.

enceinte de la couveuse avec un caisson pour le régulateur

J’ai choisi d’installer la plaque chauffante juste au-dessus du ventilateur, celui-ci soufflant vers le bas.

pensez à installer des silent-blocs pour le ventilateur car l’enceinte de la couveuse sert de caisse de résonnance et amplifie le bruit du ventilateur

Installation de la platine de régulation, après avoir passé les fils :

Réalisation de la porte avec des bandes de contreplaqué où une feuillure à été réalisée à la scie sur table pour maintenir la vitre.

La couveuse avec le support des cadrons (je fais l’élevage en mini-plus). Cette couveuse peut contenir 70 cellules royales soit 5 cadrons de 14 cellules.

Il faudra également ajouter un récipient rempli d’eau pour maintenir l’humidité à une valeur élevée. Je placerai ce récipient à gauche des cadrons, juste sous le flux d’air du ventilateur.

C’est parti ! L’humidité est encore un peu basse, il faut une petite heure pour l’amener autour de 70-75%

Coût de cette couveuse : moins de 35 euros, avec le bois.

Mise à jour

une réalisation similaire de Pierre, que vous pouvez retrouver dans les commentaires de cet article. Un grand merci à lui pour ce partage qui pourra inspirer d’autres apiculteurs.