Introduction d’une reine fécondée

Introduction d’une reine fécondée

2 juin 2020 0 Par Philippe

Comment introduire une nouvelle reine dans une colonie ? C’est une question que tout débutant se pose. Je vais détailler ici ma méthode. Ce n’est pas LA méthode, c’est celle qui me correspond, à vous de trouver celle qui est la plus adaptée à votre pratique. Considérez donc celle-ci comme un exemple.

En général, j’introduis une nouvelle reine soit immédiatement (c’est à dire quelques heures après avoir soustrait la reine), soit après 9 jours au moins.

Dans le premier cas, les abeilles se sentent orphelines mais elles n’ont pas eu le temps de commencer un élevage à partir des œufs ou des larves. Elles ont perdu leur reine mais viennent d’en retrouver une, donc tout va bien 🙂

Il convient néanmoins de vérifier l’absence de cellules royales (elles pourraient accepter cette nouvelle reine le temps d’en élever une autre) et les détruire le cas échéant.

Dans le second cas, la colonie n’a plus de moyen d’élever. Vous aurez bien sûr surveillé l’absence de cellules royales (sinon elles auraient été détruites) ou l’émergence d’une reine vierge. Il conviendra également de surveiller l’absence de cellules royales, certaines colonies (surtout si la reine n’est pas de la même sous-espèce que la colonie) ayant tendance à laisser la reine pondre, puis élever une nouvelle reine à partir de sa ponte.

A noter qu’on pourrait être tenté, en cas de signes favorables comme ci-dessus, de libérer la reine immédiatement. Je le déconseille car l’intérêt étant très grand, le risque d’emballement est important, les abeilles tuant la reine par leur « empressement ».

Et pour les reines vierges ? Et bien je fais de même, dans une cage d’introduction progressive, sauf dans les mini-plus où le nombre d’abeilles étant bien moindre, je pose la reine vierge directement sur un cadron posé à plat et regarde ce qui se passe. En général, l’absence de phéromones fait que la reine vierge passe inaperçue et n’est pas inquiétée.